Fernand Leger / Les Dominos Presentato da Le Coin Des Arts

Fernand LEGER - Les Dominos

Presentato da Le Coin Des Arts

  • Anno
    1950
  • Tecnica
    Litografia
  • Dimensione dell'immagine
    43,0 x 32,0 cm / 16.9 x 12.6 in
  • Dimensione del foglio
    64,0 x 50,0 cm / 25.2 x 19.7 in
  • Tiratura
    73/150
  • Prezzo
    3 200 euros (€)
  • Referenze
    LCD5047
  • Visite
    120
  • Stato
Fernand LEGER - Les Dominos

Eau-forte et aquatinte
Signée à la main par l'artiste et numérotée 73/150
Éditeur : Galerie Maeght (Paris)
Catalogue : Saphire E15 / Maeght 1402
64.00 cm. x 50.00 cm. | 25.2 in. x 19.69 in. (papier)
43.00 cm. x 32.00 cm. | 16.93 in. x 12.6 in. (image)
Fernand Léger (1881-1955) fut l’un des principaux artistes des avant-gardes, sans jamais se rallier à un courant. Il a développé un art humaniste où la couleur joue un rôle prépondérant.
ici ; une forme végétale, biomorphique, on voit une sorte de tige et des ramifications. Elle est percée en haut. Une forme énigmatique, presque informelle qui s’impose dans sa croissance et son harmonie et qui s’oppose aux filaments bleus dans la partie droite du tableau, comme des tiges qui semblent se prolonger hors des limites de l’œuvre, car Léger en fait des formes ouvertes. Ces formes qui invoquent le vivant, sont en contraste avec les dominos. Formes géométriques avec un impact graphique évident, composées de points – le point étant la base du dessin- les dominos sont importants dans le répertoire de Léger, et souvent associés aux fleurs. Des formes circulaires réparties deux par deux complètent la composition. Elles pourraient représenter des jetons de jeu. Leurs couleurs reprennent à quelques nuances près celles de la « forme végétale » et des filaments, Léger ajoute un vert amande très doux. Ces « jetons » lient les différents éléments de la composition ensemble, par leurs couleurs et leurs formes. Léger déploie ici tout son talent de compositeur de formes. Depuis les années 1910, il bâtit ses compositions sur des « contrastes de formes », comme ici. Pour l’artiste, qui s’en explique dans de nombreux textes ou conférences, telle celle donnée à New York en 1935 (dans son livre Fonction de la peinture) : l’objet vaut non pour sa signification mais pour sa valeur plastique. Léger aborde le monde qui l’entoure avec les mêmes « outils » que ceux de la peinture. Le domino « réel » n’a de valeur que plastique, pictural pour Léger. Ainsi, l’artiste bénéficie d’une « liberté totale qui va permettre des compositions d’imagination où la fantaisie créatrice va pouvoir se révéler et se développer ». Cette fantaisie est à l’oeuvre dans le domino le plus haut, qui a sept points sur chacun de ses côtés, ce qui n’est pas réaliste. En fait, pour Léger, le fait qu’une œuvre soit réaliste n’a rien à voir avec son degré de ressemblance avec la réalité tangible, comme il nous le montre avec ce domino à sept points, mais a à voir avec ses propriétés picturales : formes, couleurs. C’est bien ce que nous voyons ici.

LCD5047

Contactez Le Coin Des Arts
Warning ! Amorosart hosts known and recognized dealers, it is however necessary to take the basic precautions for all online purchases.

GRAFICHE DISPONIBILI DI LEGER

Copyright Amorosart 2008 - 2023 - CNIL n° : 1301442 - Glossario - F.a.q